samedi 14 février 2015

Avis de tempête, Angela Morelli

Happy Valentine's Day!!!!!!!!


Quoi de mieux qu'une chouette romance pour célébrer ce jour? 
Et si en plus, on partage cette lecture commune avec les copines blogueuses, alors là, c'est le pied. 


 
Voici donc la première nouvelle d'une série de sept récits, tous publiés chez HQN et disponibles en format numérique. 

L'histoire : Candice débarque au Québec pour aller voir sa cousine. Problème n°1 : l'aéroport va fermer et sa cousine est introuvable. Problème n°2 : Candice est vêtue d'une jupe courte et d'un blouson pas vraiment en adéquation avec les températures extérieures. Problème n°3 : il y a bien un homme qui lui vient en aide mais elle ne comprend strictement rien à ce qu'il dit. Autant dire que le séjour de Candice au pays de l'hiver commence bien... 









Mon avis : L'avantage des nouvelles, c'est que cela se lit vite. L'inconvénient, c'est qu'il n'y en a jamais assez. Enfin, ça dépend. 
Mais clairement, là, je serais bien restée au chaud devant la cheminée plus longtemps... surtout si c'est en aussi bonne compagnie que Candice... bref... 

Angela Morelli réussit l'exploit de réunir dans une même nouvelle plusieurs éléments qui me font rêver, voire fantasmer. Ouais, rien que ça. 
D'abord, le Québec que je désespère d'aller voir un jour, ses paysages enneigés et ses hivers à - 30 ; ensuite, un héros qui se prénomme Martin, prénom que je surkiffe, au point de le placer en haut de la liste des prénoms de mes futurs amants enfants ; enfin, une scène mêlant une cheminée, une énorme couverture et un matelas... et soudain tout un tas de possibilités apparaissent dans mon esprit.
Cette nouvelle est également pleine d'humour, il n'y a qu'à voir les situations embarrassantes dans lesquelles se fiche Candice, mais dont elle sort toujours si ce n'est avec grâce, au moins avec dignité. Dès le départ, la scène de l'atterrissage est hilarante, et les dialogues québécois sont savoureux. L'écriture d'Angela Morelli est fraîche et drôle, en fait. 

Et puis il y a Martin : Martin qui conduit des avions, porte cette nouvelle Cendrillon qui a perdu sa botte, Martin qui fait du feu, trouve à manger dans les placards d'une maison vide, Martin qui semble plus que doué pour les massages... *soupirs*
Dis, Angela Morelli, après Nicolas, Samuel et maintenant Martin, t'en as encore beaucoup, des comme eux? S'il te reste un autre homme idéal en stock, je suis preneuse. Si en plus il sait préparer les mojitos, alors là ce serait parfait...

Martin et Candice vont donc passer une nuit ensemble, dans la maison vide de la tante de Martin. Le feu de cheminée et les températures glaciales invitent au rapprochement et aux confidences. Les protagonistes font connaissance, c'est simple, naturel, et spontané. J'ai souri en lisant "Mon jeu, mes règles", petite phrase déjà lue ailleurs... 
J'ai aimé la tendresse de la nuit passée dans les bras l'un de l'autre, sans rien de plus. 

Avec l'arrivée de la cousine de Candice (j'avoue l'avoir un peu maudite, sur le moment, de venir briser ce tête à tête hors du temps), les héros se quittent pour un petit moment seulement, avant de se retrouver pour un happy end prometteur. 

Tout comme j'avais dévoré L'homme idéal (en mieux) - qui vient de sortir en version papier, si vous ne l'avez pas encore!-, je me suis laissée porter par cette nouvelle au charme léger et émouvant. Mon petit coeur de bisounours a littéralement craqué. 
Bref, une nouvelle que je vous recommande chaudement, à déguster sous la couette, ou sous les couvertures, devant la cheminée, en vous faisant masser... oui, bon, faites comme vous voulez, mais lisez-la. 
Même, lisez les remerciements, vous y apprendrez plein de trucs sur l'écriture de cette nouvelle!

Je partage aujourd'hui cette lecture commune avec mes -presque toutes- "blondes" préférées, comme dirait Martin, Stéphie, Noukette, et Leiloona! Sans oublier la brune Laurie!


Suivront prochainement les chroniques des autres nouvelles de la série lancée par HQN pour la Saint-Valentin.

22 commentaires:

  1. Rhoooo les filles, vous faites mon samedi ! <3 Merci pour cet avis qui fait fondre mon petit coeur tout mou. :-)

    RépondreSupprimer
  2. Mon cœur tout mou de chamallow-guimauve a complètement fondu lui aussi ! Vite, on en redemande !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la la, bienvenue au club des coeurs qui fondent facilement.
      Moi aussi j'en veux encore!!

      Supprimer
  3. Je suis toute contente que vous aimiez cette nouvelle... j'ai ri comme une petite folle en voyant la version finale! Elle a le don pour nous faire sourire, la miss!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, on l'aime!
      C'est clair que tu as du beaucoup t'amuser à la relecture.

      Supprimer
  4. On en veut encore hein !!! Bisous de ta plus tout à fait blonde ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore, c'est le mot!
      Bisous aussi, mais toi tu continues à être blonde... à l'intérieur!

      Supprimer
  5. Oui délicieux moment pour la Saint Valentin. Quoiqu'en ce jour, le passer avec son amoureux, c'est mille fois mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que la nouvelle t'ait plu.
      Quant à l'amoureux, c'est sûr... sauf si on n'en a pas sous la main...

      Supprimer
  6. Un extrait de cet article est partagé sur mon propre blog, avec un lien vers cette page pour lire la suite.
    Dans mon esprit, il ne s'agit que d'une mise à l'honneur de votre chronique. Si vous y voyez la moindre opposition, faites le moi savoir, je supprimerai ce partage.

    http://ecrire-and-co.fr/les-chroniqueurs-du-14-fevrier-2015/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun souci.
      Je viens de lire ton billet, j'y réponds très vite.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Cette nouvelle est géniale, c'est clair!

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Tu ne peux qu'être tentée, c'est sûr.
      Lis cette nouvelle, ou "Sous le gui" (même format), et tu seras séduite.

      Supprimer
  9. Un joli billet qui reflète bien ta gniiiiiiiiiiiititude ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais... Je gniiiiiiiite beaucoup, en ce moment!

      Supprimer
  10. Je suis d'accord, il n'y en a jamais assez. Perso j'aurais aimé la petite scène de sexe en plus ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ben là, ça ne m'a pas trop dérangée, en fait... Dans "Sous le gui" non plus...
      Faut croire qu'elle sait nous contenter avec peu, la miss!

      Supprimer
  11. Très envie de le lire, tu confirmes cela!

    RépondreSupprimer
  12. Il faut lire Angela Morelli, obligé.
    "sous le gui", "l'homme idéal (en mieux), tout ce qu'elle écrit est très bon.

    RépondreSupprimer